Saviez-vous que près d’un quart de l’eau qui s’écoule tout au long des 850 000 km de canalisations du réseau national français est perdu à cause de fuites d’eau ?

Vous êtes victime d’une fuite d’eau après compteur ?

Vous-même en tant qu’habitant, vous avez peut-être déjà été confronté à la situation suivante : une hausse anormale de votre consommation d’eau et une facture plus importante qu’à l’habitude. Que faire lorsque l’on remarque ce cas de figure ?

fuite-deau-apres-compteurSi vous êtes locataire, vous devez vous tourner vers le propriétaire de votre logement. En effet seul le propriétaire est responsable des canalisations d’un logement. Si vous n’avez pas de fuite d’eau au sein même de votre domicile, c’est ce qu’on appelle une fuite d’eau après compteur. En conséquence, ce sont les installations privées de l’abonné qui alimentent les pièces du local d’habitation en eau. Le compteur marque la limite de la responsabilité du service d’eau potable. En cas de raccordements nouveaux (immeuble nouveau), le compteur sera en général installé en limite de propriété.

Les dispositions en cas de fuite d’eau après compteur

Si vous habitez dans un immeuble collectif, le compteur se situe au pied de l’immeuble et est appelé compteur général. Celui-ci appartient au service des eaux qui en assure l’entretien et la location. Quant au compteur individuel, il sert à mesurer votre propre consommation, c’est à dire celle de votre logement.

Il faut savoir qu’en cas de fuite d’eau, la facture d’eau potable est plafonnée grâce à un décret entré en vigueur 27 septembre 2012.

Comment définit-on une augmentation anormale de consommation d’eau ?

 » Une augmentation du volume d’eau consommé est anormale si le volume d’eau consommé depuis le dernier relevé excède le double du volume d’eau moyen consommé par l’abonné ou par un ou plusieurs abonnés ayant occupé le local d’habitation pendant une période équivalente au cours des trois années précédentes ou, à défaut, le volume d’eau moyen consommé dans la zone géographique de l’abonné dans des locaux d’habitation de taille et de caractéristiques comparables » (article L. 2224-12-4, III bis, du Code général des collectivités territoriales).

Cela signifie donc que soit vous habitez dans le logement actuel depuis plus de 3 ans et que vous connaissez votre consommation moyenne d’eau, soit ce n’est pas le cas et vous devez contacter le service des eaux pour connaître cette référence. Nous vous conseillons fortement de conserver toutes vos factures d’eau des trois dernières années.

Attention cependant : les fuites d’eau dues à des pannes d’appareils électroménagers, de vos équipements sanitaires ou de votre chauffage ne sont PAS prises en compte.